> > > Le Finistère, 4ème du championnat de France des Intercomités

Le Finistère, 4ème du championnat de France des Intercomités

Bravo aux jeunes joueuses et à l’encadrement !

La sélection du comité du Finistère vient de participer aux finalités de la compétition des Intercomités. Ces finalités se sont déroulées à Orléans les 15 et 16 Mai 2016.

JPEG - 4 Mo

Les comités qualifiés participants ont représenté différentes régions de France : L’Alsace (Bas Rhin), la Lorraine (Meurthe et Moselle), la Bretagne (Finistère), le Centre (Indre et Loire), le Midi-Pyrénées (Haute Garonne), le Languedoc Roussillon (Gard), et deux départements d’Outre Mer (Réunion et la Guadeloupe).
Compétition :

La formule de la compétition est très exigeante sur le plan physique : 2 poules de 4 en formule tournoi, avec des rencontres en 2x18’ le samedi ; une demi-finale croisée + une finale 1-2 ou 3-4 le dimanche avec des rencontres en 2x20’. Pour les non qualifiés, un match de classement 5-6 ou 7-8 le dimanche matin.

La poule A : Bas Rhin – Indre et Loire – Réunion et Haute Garonne
La poule B : Meurthe et Moselle – Gard – Finistère et Guadeloupe

Classement en poule A : 1 - Bas Rhin 2- Haute Garonne 3- Réunion 4- Indre et Loire
Classement en poule B : 1- Gard 2- Finistère 3- Meurthe et Moselle 4- Guadeloupe

Demi Finales : Bas Rhin – Finistère = 20-16 Gard – Haute Garonne = 19-20 (Tirs au but)
Finales : 3-4 : Gard – Finistère : 20-19 Bas Rhin – Haute Garonne : 23-22

Classement Final :
1- Bas Rhin
2- Haute Garonne
3- Gard
4- Finistère
5- Meurthe et Moselle
6- Réunion
7- Guadeloupe
8- Indre et Loire

JPEG - 4.2 Mo

Bilan sportif :

La sélection en finissant à la 4ème place peut nourrir quelques regrets après avoir complètement déjoué lors de son 2ème match de poule contre le Gard mais peut aussi être satisfaite au regard du parcours effectué.

Journée N°1 :

Le tirage au sort n’a pas été favorable à notre sélection qui doit enchaîner 2 rencontres à la suite dans la matinée pour ne jouer son dernier match (celui de la qualification) qu’en fin d’après midi (3h d’attente).
La 1ère rencontre contre la Guadeloupe n’a pas été aussi simple que le score l’indique (26-19) : la Guadeloupe a livré son meilleur match contre le 29 notamment grâce à une superbe arrière gauche qui a étincelé la rencontre par son talent (11 buts). Les joueuses finistériennes ont dû puiser dans leur réserve pour prendre le gain de la rencontre.

La 2nde rencontre propose le Gard comme adversaire avec là aussi une joueuse d’un niveau supérieur marquant la bagatelle de 12 buts. Sur cette rencontre, la sélection s’est montrée faible dans le domaine du duel T/Gb dans le tir au près.

Pas moins d’une quinzaine de tirs au près auront été manqués par l’ensemble des tireuses de la sélection. Il aurait fallu que nos gardiennes en contre partie puissent contrer la tireuse adverse pour redonner un peu de confiance aux jeunes joueuses.

La 3ème rencontre qui ne se joue que 3h plus tard, sera décisive pour la qualification. La Meurthe et Moselle se présente avec une victoire contre la Guadeloupe et un nul contre le Gard. Un adversaire de nouveau très coriace avec un groupe plus homogène, quelques grands gabarits mais sans joueuse majeure comme dans la sélection 29. La rencontre est à peu près bien gérée avec un +4. Les Gb retrouvent quelques vertus. Les joueuses majeures du groupe assurent leur rôle. La seconde mi-temps est du même ordre.

Un fait de jeu aurait pu mettre notre sélection en danger. Un officiel de la table de marque est intervenu pour interdire à notre sélection de jouer en F à F tout terrain, sous prétexte que la « prise en stricte » est interdite par le règlement. Incompréhensible et inadmissible. Le sujet a été évoqué auprès de l’organisation et des autres comités en soirée.

3 demi-finalistes sur les 4 ont annoncé que s’ils devaient le faire au cours des demi-finales, ils ne s’en priveraient pas.

Journée N°2 :

La demi-finale du matin se joue à 9h30 contre le Bas Rhin, annoncé comme le favori de la compétition.

La rencontre démarre mal pour la sélection qui balbutie son handball. Les alsaciennes mènent très vite de 5-6 buts. Les filles courent après le score et dépensent beaucoup d’énergie. Le match est très engagé physiquement. Après avoir proposé une défense en 1-5 F à F, la sélection s’organise en 0-6 de zone. La défense semble enfin commencer à poser des problèmes au Bas Rhin qui voit ses joueuses commencer à perdre des ballons. Mais malchance pour nous, l’attaque adverse se voit « valider » 3 buts après des passages en force constatés par l’encadrement et le suiveur des 2 JA. Au lieu d’être à -3, la sélection rentre au vestiaire à -6 buts. La seconde mi-temps s’annonce compliquée.

La reprise est de meilleure qualité pour la sélection 29, qui revient petit à petit dans le rythme et au score. Mais là encore des décisions arbitrales ne vont pas aider les joueuses ; deux 7m ne sont pas accordés à nos joueuses, et comble de malheur pour la sélection 29, 2 buts marqués sont refusés pour revenir à un 9m. Là aussi, le suiveur constate les manques de ces JA. Même si dans l’instant, la pilule est amère, il faut laisser le temps aux JA de se former, d’apprendre et donc de se tromper.

Le Finistère s’incline finalement de 4 buts face à une solide équipe alsacienne (la 2ème mi-temps étant gagnée de +3) ; les affinités entrent les collectifs des 2 comités, logés au même endroit durant le week end, atténuent la déception.

JPEG - 2.8 Mo

La place 3-4 du dimanche après midi voit se profiler comme adversaire le département du Gard qui avait étrillé le Finistère la veille. Il y a de la revanche dans l’air. La joueuse qui nous a fait mal la veille recommence son show (10 buts encore) ; le choix de l’encadrement est de faire jouer toutes les filles pour cette rencontre, le résultat importe peu. L’équipe alterne le bon et le moins bon. Les mêmes difficultés récurrentes depuis la prise en charge de ces jeunes filles sont constatées : gestuelle de passe compliquée (manque d’ouverture des épaules sur la passe), jeu très peu en mouvement (fatigue ?), course en travers et refus d’aller chercher la prise d’avantage pour les plus aguerries (peur de mal faire ?), pivot non visible (vraie difficulté tout au long du cursus : manque de combat avec l’adversaire pour garder son espace..), ailières n’enchaînant pas les tâches (passeuses et finisseuses mais portent peu le danger..), et refus de courir sur le grand espace (fatigue ? Manque de jus ?…).

La rencontre se joue dans les dernières secondes. 19-19 à 45’’ de la fin, temps mort efficace du Gard car à la sortie du temps mort, la joueuse majeure, sur qui notre intervention est visée, arrive à transmettre à la pivot qui a glissé et qui réussit à marquer. Il reste 23’’. Aucune de nos joueuses de la base arrière ne prend d’ initiative pour aller au tir ou provoquer la défense, et la rencontre se termine ainsi.

La 4ème place est méritée sur l’ensemble de la compétition.

Les supporters de la sélection :

JPEG - 3.8 Mo

Le Haka breton a voyagé de salle en salle, les bigoudènes ont invité les autres délégations à danser la gavotte, bref encore de belles images de convivialité et de partage entre les générations et les délégations.

Respect aux parents pour leur sportivité, leur convivialité contagieuse et pour leur respect de tous les adversaires rencontrés.

La Délégation :

JPEG - 3.7 Mo
Joueuses : Alwéna Le Cam – Awéna Péron – Nolwenn Dervoet – Nina Floch’Hubert – Solène Le Moigne – Léa Urien – Manon Le Nan – Coline Morio – Fiona Herry – Marie Dejardin – Anael André – Enora Bouillonnec – Salomé Ménes – Elsa Tanguy – Manon Bécam – Clémence Riou

Encadrement : Jf Cillard – JM Abalain – P Treussard – A Gresset (kiné)
BONNE ROUTE A TOUTES LES JOUEUSES DANS LA PRATIQUE DU HANDBALL !